Trouver Une Info

LE DALL AVOCATS

 

Honoraires - grille de tarifs

 

Contactez votre avocat - Mail

 

Siège: 01 85 73 05 15

 

Portable: 06 64 88 94 14

 

L'AVOCAT DU PERMIS

Résultat de recherche d'images pour "code de la route argus assurance"

 

Jean-Baptiste le Dall, Avocat, Docteur en droit anime et dirige l'un des rares cabinets d’avocats tourné vers le droit automobile.

 

Président de la Commission ouverte droit routier du barreau de Paris, et Directeur scientifique des Etats généraux du droit automobile, Maître le Dall commente le Code de la route aux Editions Argus de l’assurance.

 

Auteur de nombreux écrits et d’ouvrages de référence en la matière comme le « contentieux de la circulation routière » aux Editions Lamy « Réglementation automobile » (Argus de l’Assurance), le Guide du véhicule de collection (ETAI), il  est membre du comité de pilotage du périodique spécialisé « La Jurisprudence automobile ». Vous pouvez également retrouver chaque semaine Me le Dall pour la chronique auto sur lci.fr

 

Confronté quotidiennement aux problématiques très spécifiques du permis à points, le cabinet d'avocats LE DALL mettra à votre service toutes ses compétences et son expérience pour préserver vos droits et surtout votre permis de conduire. 

 

L'actu du droit automobile et du permis de conduire sur :    

   

 twitter avocat permis de conduire le dall

 

facebook

 

20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 10:46
Avocat permis de conduire le Dall

Avocat permis de conduire le Dall

Les avis de contravention dressés à la suite d'un excès de vitesse comportent deux cases à cocher : fixe et mobile. Les agents renseigneront ces cases pour préciser les conditions d'utilisation du cinémomètre. L'indication fixe ou mobile entraînera l'application de marges d'erreur différentes.

 

Cette marge d'erreur est de 5 km/h, en dessous de 100 km/h et 5% au dessus pour les cinémomètres utilisés en poste fixe, cette marge passe à 7 km/h et 7% pour les cinémomètres mobiles

 

Contrairement à ce que n'hésite pas à affirmer certaines associations de lutte contre la violence routière et même le gouvernement (lire : le gouvernement fait sa pub : pédagogie ou simple opération de com ?) ces 5 km/h ne correspondent absolument pas à une tolérance des forces de l'ordre mais bien à une marge d'erreur de l'appareil lui-même.

 

En pratique ces marges sont directement pris en compte par les agents qui indiquent sur l'avis de contravention et le procès verbal à la fois la vitesse enregistrée et la vitesse retenue.

 

Nombreux sont les automobilistes qui pensent avoir déceler une irrégularité dans le choix de la case. Ces automobilistes considèrent que les agents doivent cocher la case mobile en cas d'utilisation de radar de type laser qui sont utilisés à bout de bras.

 

En réalité la mention mobile n'est réservée qu'à l'utilisation d'un appareil embarqué dans un véhicule en mouvement.

 

 

 

 

Jean-Baptiste le Dall

Avocat à la Cour - Docteur en droit 


  

Contacter Maître le Dall pour une étude de votre dossier :  

 ledall@maitreledall.com
  



 

 

Partager cet article