Trouver Une Info

LE DALL AVOCATS

 

Honoraires - grille de tarifs

 

Contactez votre avocat - Mail

 

Siège: 01 85 73 05 15

 

Portable: 06 64 88 94 14

 

L'AVOCAT DU PERMIS

avocat permis de conduire

 

Jean-Baptiste le Dall, Avocat, Docteur en droit anime et dirige l'un des rares cabinets de niche tourné vers le droit automobile.

 

Auteur de nombreux écrits et d’ouvrages de référence en la matière comme le « contentieux de la circulation routière » aux Editions Lamy « Réglementation automobile » (ETAI), membre du comité de pilotage du périodique spécialisé « La Jurisprudence automobile », Maître le Dall est également vice-président de l'Automobile Club des Avocats.

 

Confronté quotidiennement aux problématiques très spécifiques du permis à points, le cabinet d'avocats LE DALL mettra à votre service toutes ses compétences et son expérience pour préserver vos droits et surtout votre permis de conduire. 

 

L'actu du droit automobile et du permis de conduire sur :    

 twitter avocat permis de conduire le dall

 

facebook

 

4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 12:16

Le résumé est sans doute un peu rapide, mais il a le mérite d'être clair. Pour plus de détails je renverrais à l'article que j'ai signé ce mois-ci (mars 2011) dans la Jurisprudence Automobile. J'y faisais le commentaire de la décision rendue par la juridiction de proximité de Nantes le 13 décembre 2010. Le juge de proximité avait, en effet, relaxé cette désormais célèbre conductrice au niqab. Dans mon commentaire, je m'interrogeais sur l'avenir de cette « jurisprudence » compte tenu de la nouvelle loi 2010-1192 du 11 octobre 2010 interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public au terme de laquelle « nul ne peut, dans l’espace public, porter une tenue destinée à dissimuler son visage (...) l’espace public est constitué des voies publiques ainsi que des lieux ouverts au public ou affectés à un service public ».

 

Cette interrogation était d'autant plus justifiée que le député Jean-Paul Garraud, dès le lendemain du jugement rendu par la juridiction de proximité de Nantes, expliquait que «la loi sur l’interdiction de la dissimulation du visage dans l’espace public concernera également toute personne se trouvant à bord d’un véhicule circulant sur la voie publique ».

 

Tout laissait donc à penser que le niqab au volant connaitrait une année 2011 difficile...

 

Mais vient d'être publiée au JO (JORF n°0052 du 3 mars 2011) la Circulaire du 2 mars 2011 relative à la mise en œuvre de la loi n° 2010-1192 du 11 octobre 2010 interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public.

 

Extraits :

 

« L'article 2 de la loi précise que « l'espace public est constitué des voies publiques ainsi que des lieux ouverts au public ou affectés à un service public ». La notion de voies publiques n'appelle pas de commentaire. Il convient de préciser qu'à l'exception de ceux affectés aux transports en commun les véhicules qui empruntent les voies publiques sont considérés comme des lieux privés. La dissimulation du visage, par une personne se trouvant à bord d'une voiture particulière, n'est donc pas constitutive de la contravention prévue par la loi. Elle peut en revanche tomber sous le coup des dispositions du code de la route prévoyant que la conduite du véhicule ne doit pas présenter de risque pour la sécurité publique. »

 

La « jurisprudence » nantaise pourrait donc survivre à l'année 2011.

 

Jean-Baptiste le Dall,

Avocat à la Cour

 

Contacter Maître le Dall :  

ledall@maitreledall.com
 

Niqab au volant : en fait c'est oui (Circulaire du 2 mars 2011)

Partager cet article

commentaires

LA UNE : news, débats, avocat

contentieux circulation routière 2014 le dall avocat

Contentieux de la circualtion routière, 2ème éd 2014

 

 

 

 video lamy Me le Dall